Handicap/Maladie/Soucis de santé

Handicap

Pour moi, les rencontres avec les personnes ayant un handicap sont identiques à celles que je peux faire avec les personnes valides dans le sens où il faut que le feeling soit là pour que j’accepte de vous rencontrer. J’ai besoin que la rencontre soit un échange, que nous prenions soin l’un de l’autre et que nous repartions tous les deux avec le sourire.

Si vous avez certaines demandes ou craintes, n’hésitez pas à m’en faire part, nous en discuterons et verrons comment passer un agréable moment.

Chaque handicap est différent.  Du coup avant notre rencontre j’ai besoin de savoir certaines choses comme :

  • Dois-je vous aider à vous mettre au lit ? Si cela peut être fait manuellement pas de soucis, par contre je ne suis pas à l’aise avec les machines donc pour éviter l’intervention des pompiers et le séjour au urgence je préfère ne pas avoir à les utiliser. Si vous avez une personne qui peut vous installer avant c’est le mieux.
  • Avez-vous des douleurs, des mouvements impossibles ? Cela me permettra de faire un peu plus attention le jour de notre rencontre. N’hésitez pas à me le rappeler le jour J.
  • Suis-je amenée à croiser des personnes de votre entourage (famille, auxiliaires de vie…) ?
  • Arrivez-vous à communiquer facilement ?
  • Avez-vous déjà expérimenté certaines choses qui vous ont plu et que vous aimeriez refaire ? Avez-vous des idées, des envies ?

En bref, n’hésitez pas à me parler de tout ce qui vous semble important pour votre bien-être et le mien.

Si vous êtes un proche d’une personne en situation de handicap qui n’est pas en capacité de me contacter directement, vous pouvez aussi m’écrire pour que nous discutions des conditions d’une rencontre. Il faut savoir que je rencontre uniquement des personnes pouvant comprendre la notion de consentement et pouvant un minimum communiquer avec moi. Si la communication est un peu complexe, il faudra en parler car je ne pourrai faire aucun acte sans être sûre que la personne que je rencontre est OK avec ça.

Soucis de santé en général

Si vous avez un souci de santé qui vous freine dans votre démarche par peur du jugement, du regard, n’hésitez pas à m’en parler (et non, avoir un « pénis hors normes » ne rentre pas dans cette catégorie, merci de m’épargner ce genre de demande). Les sondes urinaires, les poches de stomie, les soucis dermato, etc. ne sont pas un problème cependant j’aime que nous en discutions avant afin de voir ce que nous pouvons faire ou non, quelles sont vos craintes, quelles seraient les meilleures conditions pour tous les deux… Le fait d’en parler permet de faire diminuer le stress le jour J et de réellement profiter l’un de l’autre.

Maladie, hospitalisation, fin de vie

Alors vous allez trouver cela un peu bizarre mais j’ai aussi décidé de proposer des rencontres pour les personnes malades, hospitalisées ou en fin de vie. Évidemment il n’est pas question ici de venir faire des parties de jambes en l’air en soins palliatifs. Je ne suis pas exhib (se faire surprendre par le beau médecin ça va quand c’est dans un porno mais je suis moins fan du concept dans la vraie vie) et étant maladroite je suis capable de faire sauter les perfusions.

Mais pourquoi donc ?

Dans mon premier travail (infirmière donc pour ceux du fond qui n’ont pas suivi) j’ai été amenée à côtoyer des personnes ayant diverses maladies qui les forçaient à être hospitalisées souvent/longtemps ou qui étaient en fin de vie. J’ai parfois été attristée par la solitude de certains patients qui ne recevaient ni visites ni coup de téléphone, qui n’avaient personne chez eux pour leur changer les idées entre 2 hospitalisations… Parfois les familles habitaient trop loin, parfois ces personnes n’avaient pas de famille, parfois ils étaient fâchés, parfois encore ces patients préféraient éloigner les proches… Bref il y avait plein de raisons à cette solitude mais ça m’a toujours un peu perturbée (Est-ce de la projection ? Totalement ! Je vous préviens, je compte sur vous pour continuer à m’amener du champagne en cachette sur mon lit de mort et à me raconter des blagues !)

Donc je me lance, peut-être que je n’aurai aucune demande car tout le monde va trouver ça super étrange ou parce que vous êtes tous immortels et du coup c’est moi que vous accompagnerez en fin de vie dans quelques dizaines d’années mais écoutez, ça ne me coûte rien de proposer ça !

Ce que j’aimerais c’est proposer ma compagnie pour certains moments. Je pourrais par exemple :

  • vous accompagner chez le médecin ou pour certains examens médicaux
  • passer l’après-midi à l’hôpital avec vous à commenter les téléfilms pourris de M6
  • vous faire évader pour aller se balader dans les parcs ou se poser à la terrasse d’un café
  • aller faire du shopping parce que votre « régime chimio » marche un peu trop bien
  • vous tenir le haricot quand vous vomissez
  • vous amener de la vraie nourriture à l’hôpital (dans la mesure du sérieux, pas envie de me faire gronder par votre médecin)
  • me déguiser en licorne ou en gaufre suivant vos envies (mais pas en infirmière sexy. Si vraiment vous êtes mourant et que c’est le seul truc qui peut vous ressusciter d’accord, mais sinon, ayez pitié de moi et du peu de dignité qu’il me reste)
  • refaire la déco de votre chambre d’hôpital façon Valérie Damidot
  • vous caresser lorsque les douleurs sont trop fortes
  • vous serrer dans mes bras à n’importe quel moment
  • vous autoriser à pleurer car il n’y aura jamais de honte à craquer avec moi (puis me connaissant je risque pleurer aussi donc ce sera 1 partout balle au centre)

Bref, vous voyez je suis multi-tâches. Par contre je ne ferai rien de médical, même si j’ai mon diplôme ce n’est pas du tout ce que je veux proposer (je peux cependant aider pour la douche ou pour manger).

Il me semblait important d’écrire cette partie sur mon site aussi pour les personnes que je connais déjà et qui peuvent se retrouver confrontées à ce genre de mauvaise nouvelle : si nous nous apprécions alors il y a peu de chances pour que je vous laisser tomber dans ce genre d’épreuve. Je conçois que la fierté, la honte, la tristesse ou je-ne-sais-quoi puisse parfois empêcher de me contacter. Je l’ai déjà dit mais je le redis encore : si j’aime les rencontres drôles et surprenantes j’aime aussi être là quand ça ne va pas.

Je n’ai pas de forme définie ni de tarif ou autre, ce sera à discuter entre vous et moi en fonction de vos envies, de notre entente, de la durée de notre rencontre…